Chronologie de la relation entre François Hollande et Julie Gayet

Les relations privées des politiciens français sont généralement publiques et bien connues. Leurs aventures sexuelles et personnelles font fréquemment la une des médias, peut-être bien plus que dans les autres pays. La relation entre François Hollande et Julie Gayet a ainsi fait l’actualité politique de 2014 en France, surtout compte tenu des méandres politiques de leurs aventures.

Qui est Julie Gayet

Julie Gayet, actrice de cinéma, a une longue histoire d’activisme politique de centre-gauche. Elle a notamment figuré en 2012 dans une vidéo soutenant la candidature de Hollande lors des élections présidentielles. Elle a également fait partie du comité de soutien de la candidate du Parti socialiste aux élections municipales de 2014 à Paris, Anne Hidalgo. Ses opinions politiques ont toujours été à gauche et elle a soutenu, entre autres, la légalisation du mariage homosexuel en France.

En 2003, elle épouse l’écrivain et scénariste Santiago Amigorena, mais le couple, qui partage la garde de leurs deux enfants, se sépare trois ans plus tard, en 2006.

Rumeurs sur Hollande

Les rumeurs sur une supposée relation secrète entre les deux ont commencé à faire le tour des médias francophones dès 2013. Celle-ci a été confirmée en janvier 2014 lorsque le tabloïd Closer a publié pas moins de sept pages de révélations sur l’affaire. Le magazine a publié non seulement des informations, mais aussi des photos de leur liaison, ce qui a suscité une plus large couverture médiatique de leur histoire, en France et ailleurs.

La publication a révélé comment le président, le visage caché sous un casque de moto noir, visitait en scooter l’appartement de sa petite amie. Les photos ont été prises depuis un appartement de l’autre côté de la rue, avec des horaires clairs de ses visites. Entre autres, le garde du corps présidentiel a été photographié alors qu’il apportait des croissants aux amoureux, pour leur petit-déjeuner du matin. L’appartement où ils se rencontraient se trouvait très près de l’Élysée, donc garder leur relation secrète pourrait de prime abord paraître ridicule, mais d’un autre côté, on peut comprendre leur besoin de garder leur histoire d’amour hors des yeux curieux des médias.

Au moment où leur liaison aurait commencé, Hollande avait déjà une compagne, Valérie Trierweiler, qui l’accompagnait en tant que Première dame lors de ses visites présidentielles. Depuis le début du mandat de François Hollande, leur relation était cependant tendue. Avant Trierweiler, Hollande était en couple avec une autre politicienne socialiste, Ségolène Royal, elle-même candidate à la présidentielle et mère de ses quatre enfants.

La réaction

L’article publié le 10 janvier n’a été démenti par aucun des deux intéressés. Hollande a mentionné qu’il regrettait « la violation de sa vie privée » et a même mentionné qu’il réfléchissait à une réponse juridique. Le bureau du président a mentionné que, comme tout citoyen français, il dispose d’un droit à la vie privée.

Cependant, le mal était déjà fait : le public français était si heureux de lire les révélations et le numéro de Closer si populaire, que 150 000 exemplaires supplémentaires ont été imprimés cinq jours plus tard.

D’autre part, Gayet a poursuivi Closer pour 50 000 euros de dommages et intérêts, et 4 000 euros de frais de justice. En conséquence, un tribunal français a condamné le magazine à payer à Gayet un montant de 15 000 euros pour la publication des photos révélant la liaison. Le magazine a décidé de retirer l’article de son site Internet, à la demande de l’avocat de Gayet.

L’amour et les liaisons présidentielles, comme d’habitude

Quelques mois plus tard, en novembre 2014, plusieurs médias ont publié une photo d’elle avec François Hollande dans la résidence présidentielle. D’autres médias ont indiqué que l’histoire se poursuivait et qu’elle passait au moins quatre nuits par semaine avec son petit ami président.

La France possède des lois strictes sur la vie privée et une longue histoire d’hommes politiques aux vies amoureuses rocambolesques, y compris l’ancien président Mitterrand, le mentor de Hollande, qui a eu pendant des années une deuxième famille. Par conséquent, les autres médias sont restés plutôt silencieux sur cette histoire et aucun paparazzi n’a pris d’assaut le nid d’amour. Les politiciens français sont quant à eux plutôt restés silencieux sur la question en refusant de trop commenter à ce sujet. D’autre part, plus ou moins lié à cette histoire, la présidence de Hollande a eu le bilan le plus faible de tous les présidents de la VRépublique, avec une économie proche de la récession et des taux de chômage élevés. À certains égards, tout ce bruit autour de sa vie personnelle lui a plutôt rendu service, car les gens se concentraient davantage sur sa vie privée que sur ses faibles performances à la présidence.

Advertisements