Aide française pour l’Ukraine

La société civile et les institutions françaises se sont organisées à grande vitesse ces dernières semaines, visant à aider à la fois les institutions ukrainiennes, en particulier l’Armée, ainsi que ceux qui ont été contraints d’abandonner leurs maisons en raison des bombardements russes.

Outre l’aide régulière apportée aux réfugiés, la France a soutenu en permanence une réponse européenne commune à la crise, notamment en offrant des conditions de travail et de vie adéquates aux réfugiés et des procédures non bureaucratiques de séjour temporaire. 

Voici quelques dernières nouvelles sur la façon dont les autorités parisiennes ont décidé de soutenir le peuple ukrainien.

Alors que la France est actuellement en pleine campagne présidentielle, la guerre en Ukraine a été utilisée à diverses reprises pour engager une implication plus ou moins militaire de la France sur le plan international. Pourtant, la société civile soutient par des gestes quotidiens une aide humanitaire aux personnes affectées par la guerre.

100 millions d’euros d’aide financière et humanitaire

La France a alloué 100 millions d’euros supplémentaires (111 millions de dollars) d’aide financière et humanitaire à l’Ukraine. En plus du soutien financier aux ONG et organisations locales, l’aide a été offerte sous forme d’aide humanitaire d’urgence. Début mars, huit tonnes d’aide ont été envoyées à l’Ukraine. D’autres opérations humanitaires sont également en cours, coordonnées dans différentes villes de France.

Aide aux réfugiés

Aussi, la France apporte une aide aux réfugiés ukrainiens stationnés en Pologne, mais aussi en Moldavie et Roumanie. Pour l’instant, la France a envoyé plus de 30 tonnes d’aide d’urgence, qui comprend des tentes, des sacs de couchage, des couvertures, des kits d’urgence pour les enfants et des médicaments. Parmi eux : 500 tentes pour des familles, 2 300 couvertures, 1 000 kits d’hygiène, 2 000 tapis de sol et 300 sacs de couchage.

La France a accueilli jusqu’à maintenant environ 5 000 Ukrainiens et est en traine de lancer un programme de parrainage pour permettre aux familles françaises d’héberger des réfugiés ukrainiens, selon une annonce officielle faite il y a quelques jours. Le Premier ministre Jean Castex, qui s’est rendu au centre d’accueil de la porte de la Chapelle à Paris, s’est dit préoccupé par le conflit en cours entre la Russie et l’Ukraine et a déclaré que le nombre de réfugiés arrivant en France « augmente rapidement ».

Le programme profitera à des familles entières ainsi qu’aux mères ou aux pères qui voyagent seuls avec des enfants. Dans certains cas, il y a des mineurs qui traversent les frontières par leurs propres moyens, a-t-elle déclaré. Les règles réservées aux demandeurs d’asile seront assouplies pour les Ukrainiens arrivant sans passeport. Selon les autorités françaises, les Ukrainiens se verront attribuer le « statut de réfugié » pour une durée maximale d’un an renouvelable deux fois et ils recevront « un permis de travail » ainsi qu’une allocation accordée aux demandeurs d’asile.

Le gouvernement n’a pas fixé de limite au nombre maximum de réfugiés ukrainiens mais s’est fixé pour objectif de garantir « que chaque Ukrainien qui arrive puisse avoir un logement », selon Schiappa.

Plus de 400 réfugiés arrivés en France via le Royaume-Uni sont actuellement en cours d’acceptation. La moitié d’entre eux ont été invités à obtenir des visas en tant que consulats britanniques à Paris à Bruxelles.

Volontaires français en route pour l’Ukraine

Selon les médias locaux, près de 100 volontaires français, dont certains avaient une expérience dans le cadre des missions étrangères de la Légion française, se sont enrôlés pour aider militairement l’Ukraine. L’Ambassade d’Ukraine en France s’est montrée très active en faveur des volontaires étrangers, par le biais de divers canaux de médias sociaux tels que Facebook et Twitter. D’autres devraient également se joindre dans les prochains jours.

Unis pour aider Ukraine

Les sites Web officiels du gouvernement français présentent une liste d’organisations internationales et basées en France qui acceptent des dons financiers ou matériels et des contacts pour les personnes qui souhaitent se porter volontaires pour héberger des réfugiés ukrainiens. Les dons faits par les contribuables français aux organismes locaux répertoriés, dont l’Aide médicale et caritative France-Ukraine (AMC Urgence), la Fondation de France, la Croix-Rouge française et le Secours populaire sont partiellement déductibles des impôts (jusqu’à un certain montant). Faire un don d’argent ou de biens de première nécessité par l’intermédiaire des municipalités françaises et de la protection civile.

Protection Civile, une association française humanitaire, en collaboration avec les mairies françaises, a lancé une initiative nationale de solidarité pour collecter et livrer des fournitures d’urgence indispensables à l’Ukraine. Les citoyens français peuvent également faire un don financier déductible des impôts par SMS ou sur le site de la Protection Civile pour financer les mesures de secours. À travers diverses mairies à travers le pays, les efforts de dons sont encouragés et des convois humanitaires transportent les marchandises – de la nourriture pour enfants aux médicaments et autres fournitures – vers la Pologne, la Moldavie et la Roumanie. Les médias locaux et nationaux diffusent en permanence des informations sur les meilleurs points de collecte de divers biens et sur la manière dont les gens peuvent s’impliquer à l’échelle nationale.

Advertisements