Qui sont les Daft Punk ?

Le duo français de musique électronique a été créé en 1993, à Paris. Les deux têtes pensantes derrière Daft Punk sont Thomas Bangalter et Guy-Manuel de Homem-Christo. Leur popularité s’est accrue principalement à la fin des années 1990, le duo comptant parmi les artistes les plus influents de l’histoire de la dance. Bien qu’ils soient généralement classés dans la catégorie house française, leur musique innovante va bien au-delà de toute classification. Celle-ci est plutôt un mélange d’influences diverses, parmi lesquelles l’indie rock, la techno, le funk, le disco et la pop.

Dans cet article, nous essaierons de souligner quelques-uns des faits les plus importants associés aux Daft Punk, en particulier leur importance dans l’histoire de la musique française et de la musique techno en général.

Une longue coopération musicale

Homem-Christo et Bangalter étaient déjà partenaires de création musicale dans le cadre du groupe de rock indépendant Darlin´. Après la dissolution de ce groupe, tous deux décident de continuer à travailler ensemble et s’essayent à l’expérimentation. Ils commencent ainsi par jouer avec divers instruments, des boîtes à rythmes, et à expérimenter avec une talk box et des synthétiseurs. Ils sont alors bien en avance sur leur temps.

De 1996 à fin 2008, leur manager sera Pedro Winter, le chef d’Ed Banger Records, mais c’est chez le prestigieux label Virgin Records que leur premier album en duo sort en 1997. Nommé Homework, il est reçu positivement par le public et les critiques. Plusieurs chansons comme Da Funk ou Around the World deviennent rapidement très populaires. Deux ans plus tard, ils décident d’introduire une manière totalement innovante de se présenter au public : c’est alors qu’ils adoptent leur identité de robots. Leurs apparitions publiques sont également remarquables, le duo portant toujours casques et gants afin de cacher simplement leur identité tout en se faisant remarquer de façon très réussie. En même temps, ils préfèrent n’apparaître que rarement dans les médias.

Sur une vague de popularité

Leur deuxième album sort en 2001. BaptiséDiscovery, il compte quelques tubes parmi lesquels Harder, Better, Faster, Stronger, One More Time ou encore le très populaire Digital Love. L’album a été si apprécié dans le monde entier qu’il a inspiré le film d’animation Interstella 5555 dont la création a été supervisée par le célèbre dessinateur japonais Leiji Matsumoto.

Cependant, leur troisième album sorti en 2005 n’est pas aussi bien accueilli et reçoit des critiques relativement mitigées. Appelé Human After All, il comprend des singles comme Technologic et Robot Rock et est particulièrement populaire au Royaume-Uni.

Le duo musical à succès décide alors de développer davantage sa collaboration et réalise son premier film, Electroma. Lancé en 2006, celui-ci est considéré comme un film avant-gardiste avec une ambiance science-fiction sur fond de musique techno.

Surfant sur leur succès, ils partent en tournée pendant deux ans en 2006 et 2007. Une fois celle-ci terminée, ils sortent un nouvel album live qui reprend les meilleurs moments de la tournée : Alive 2007. Les critiques musicaux considèrent que la tournée et l’album qui l’a suivie ont eu le mérite de populariser la dance music dans le monde entier, notamment aux USA. L’album leur a valu de recevoir le Grammy Award du meilleur album électronique/dance.

En 2010, ils composent la musique du film Tron : Legacy.

La décennie suivante est marquée par divers succès, mais conduit également à leur séparation, laquelle est annoncée en 2021. En 2013, ils sortent leur quatrième album Random Access Memories, chez Columbia Records cette fois, un album qui leur vaudra cinq Grammy Awards en 2014. Le single Get Luckyse classe top dix dans plus de 30 pays. Une autre chanson, Starboy, réalisée en collaboration avec The Weeknd, se classe numéro un sur le Billboard Hot 100 en 2016.

Alors que le magazine Rolling Stone les classe comme le 12e plus grand duo musical du monde, ils annoncent leur séparation en 2021, une décision accueillie avec une profonde tristesse par leurs fans, toujours avides de plus de singles et d’albums de leur duo préféré.

Une fausse courte réunion ?

Il semble cependant que les Daft Punk n’aient pas complètement disparu des yeux du public. Récemment, les fans ont cru qu’ils avaient eu droit à une apparition surprise de leur groupe préféré lors de la cérémonie de remise du septième Ballon d’Or à l’Argentine. Bien que leur affiliation avec le monde du football n’ait jamais été de notoriété publique, pendant quelques secondes, leurs fans ont supposé qu’il s’agissait bel et bien des deux hommes marchant sur scène avec des casques très similaires à ceux portés par les musiciens emblématiques de la techno dance. En fait, il a été révélé que les mystérieuses personnes derrière les masques étaient en réalité les superstars de la F1 Fernando Alonso et Esteban Ocon. Ils ont remis les prix tout en portant leurs casques de F1, conçus d’une manière simple qui rappelait ceux des Daft Punk.

Seul le temps nous dira si une réelle réunion aura lieu un jour. En attendant, il nous reste la musique exceptionnelle que le duo nous a laissée, ce qui n’est pas rien.

Advertisements